Comment changer le nom de domaine de son e-commerce sans perdre en clients ni référencement ?

Un site peut changer de nom de domaine au cours de son existence, cela pour multiples raisons. Mais un changement de nom de domaine implique la migration du contenu du site internet. Cette opération est complexe et si elle est mal faite, elle peut causer une perte partielle ou totale en référencement. Comment alors changer le nom de domaine de son e-commerce sans altérer le référencement et perdre en client ?

Faire une redirection permanente

Pour changer le nom de domaine de son e-commerce, il est nécessaire de procéder à une redirection 301. Il s’agit de rediriger chaque page de l’ancien site sur sa page jumelle sur le nouveau site. Ce processus peut se faire via l’interface de l’hébergeur, en modifiant le fichier .htaccess ou en insérant un code php dans le code source de la page à rediriger. En entrant l’ancien URL sur la barre de recherche, les internautes tombent alors sur le nouveau site e-commerce. Les robots des moteurs de recherche, quant à eux, commenceront à indexer les pages et à les enregistrer dans leurs bases de données pour les afficher dans les SERP.

À part cela, il faut s’assurer que les liens internes et les backlinks renvoient vers le nouveau nom de domaine pour ne pas perdre place en SEO. Il serait aussi bénéfique d’apporter de nouveaux backlinks pour donner de la crédibilité à votre nouveau nom de domaine. Toutefois, évitez de faire trop de backlinking d’un coup pour ne pas être sanctionné de suroptmisation.

Prévenir google du changement de nom de domaine

La prochaine étape pour changer le nom de domaine de son e-commerce consiste à ajouter la nouvelle adresse internet dans Google search console. La modification s’effectue dans l’outil de changement d’adresse de search console. Pour y accéder, cliquez sur la roue crantée en haut à droite et sélectionnez le site de votre choix. Ensuite, il faut suivre les indications de l’outil pour procéder au changement d’adresse avec modification d’URL.

Il s’avère aussi utile de créer un site Map et le communiquer à Google via l’onglet « sitemap ». Il s’agit d’un fichier XML représentant l’architecture du site internet. Ce plan hiérarchise ses contenus et ses ressources. Il est essentiel pour faciliter l’indexation de chaque page par les robots crawlers de Google.

Vérifier avant la mise en ligne

Avant de lancer le nouveau site internet, pensez à le tester au préalable. Cela vous permettra de réaliser un audit technique et SEO tout en évitant de présenter un site web déficient à vos clients. De même, suivez la courbe des pages indexées du nouveau nom de domaine sur Search console. Celle-ci doit grimper, contrairement à la courbe d’indexation des pages de l’ancien site qui doit baisser jusqu’à atteindre zéro.
Enfin, Google conseille de conserver l’ancien nom de domaine pendant au moins 6 mois pour raison de sécurité. Celui-ci peut être utile au cas où vous aurez besoin de réaliser des modifications.

Comment créer un site e-commerce pour vendre à l’international ?
E-commerce : Comment fidéliser mes clients sur le web ?